Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 08:30

Au mépris de la loi sur la protection des sources promulguée le 4 janvier dernier, les tentatives d’intimidation se multiplient à l’encontre de journalistes. La semaine dernière, un confrère de L’Est Républicain était convoqué au commissariat de Montbéliard pour y être interrogé sur deux articles publiés fin novembre et début décembre 2009. Aujourd’hui, c’est un journaliste de France 3, Joseph Tual, qui est invité à "se présenter" le 30 mars, au cabinet d’un juge d’instruction à Lille. Le magistrat indique vouloir l’entendre en qualité de témoin assisté sur les faits qui lui "ont été notifiés" le 20 novembre 2008, c’est-à-dire violation du secret de l’instruction. A cette date, Joseph Tual avait en effet été entendu par ce magistrat, qui lui avait demandé ses sources suite à un reportage sur l’affaire Ben Barka, diffusé par France 3, le 22 octobre 2007. Le journaliste y révélait que cinq mandats d’arrêt allaient être rendus publics dans le cadre de ce dossier d’enlèvement d’un opposant marocain, le 29 octobre 1965, à Paris. Mehdi Ben Barka n’a jamais été retrouvé. Joseph Tual avait refusé de donner ses sources au magistrat. Depuis, la loi permettant aux journalistes de mieux protéger leurs sources a été promulguée le 4 janvier 2010. Pourquoi cette nouvelle convocation ? Comme pour son confrère de L’Est Républicain, le Syndicat National des Journalistes, première organisation de la profession, exprime son entière solidarité envers Joseph Tual. Il va étudier les actions qui s’imposent pour faire cesser cette véritable épidémie dont les journalistes semblent bien être les cibles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans Protection des sources
commenter cet article

commentaires