Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 21:41

Compte-rendu du comité de groupe GHM du 15 novembre 2011

D'un côté, Dominique Bernard et Xavier Journoud, venus remplir une obligation légale. De l'autre, les élus au comité de groupe invités à entendre le pourquoi de la chose du comment de la liquidation, le 3 novembre dernier, du pôle gratuit d'Hersant Média. Ambiance surréaliste, donc, bien qu'obligatoire, ce mardi 15 novembre à Torcy ! Absents, les délégués-chômeurs de la Comareg avaient fait le choix, sans doute, de ne pas revivre une deuxième mise à mort, contrairement à leurs homologues d'Hebdoprint, certes abattus mais toujours pugnaces. Il se dégageait de l'atmosphère un sentiment d'après funérailles, fait de tristesse partagée, de réconfort distillé et d'espérance en la vie qui se doit de continuer. La vie, pour quelques-uns des jetés à la rue, passera peut-être par une solution locale. A Lomme, dans le Nord, les salariés de l'imprimerie s'organisent pour relancer leur ancienne boîte, "Inter 59", sous forme d'une Scop. A Tinqueux, les élus locaux ne veulent pas voir mourir un de leur pan industriel. Ils ont demandé à rencontrer Dominique Bernard et ce sera chose faite dans les prochains jours. Combien, sur les 1.650 salariés en perdition, mûrissent-ils l'espoir de pouvoir rebondir rapidement ? Quelques dizaines, guère plus. Quid des autres, de tous les autres ? Une petite délégation de licenciées de la région parisienne a demandé à intervenir à ce comité de groupe extraordinaire. Une seule question sur les lèvres : "Que va faire GHM , que va faire Philippe Hersant, pour le financement et le reclassement des salariés ? Réponse embarrassée de Dominique Bernard : "GHM n'a plus le cash nécessaire et je ne peux pas parler au nom de l'actionnaire sauf à vous faire part de sa responsabilité morale". Affirmation du DG, la balle est désormais dans le camp du liquidateur, Me Bruno Walczak, lequel pourrait disposer encore de quelques millions sur les quatorze versés (ou en passe de l'être) par GHM ces dernières semaines au titre des indemnités post-liquidatoires. Incompréhension et colère des répudiés. Solidarité sous forme de constat par ailleurs : "On doit d'être dans la m... aujourd'hui à des incompétents". "Le basculement sur le web est destructeur d'emplois", s'est défendu Dominique Bernard. Une page est tournée, une autre va s'écrire prochainement, concernant le pôle payant (4.500 emplois). L'ordre du jour du comité de groupe ne prévoyait pas de communication sur les tractations en cours entre Rossel, GHM, le CIRI et les banques. Dominique Bernard s'est donc refusé à toute déclaration officielle. Pour s'en faire une idée, reprenez les écrits de la presse spécialisée de ces derniers jours, lisez Le Canard Enchaîné de ce mercredi, interrogez-vous sur la part entre pression et obligation de résultat, intéressez-vous au bluff sans perdre de vue les réalités, et vous vous "rapprocherez" de la vérité vraie.

lLes élus SNJ au comité de groupe

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans GHM
commenter cet article

commentaires