Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 17:34

rubon0

De plus en plus souvent, dans certaines rédactions, on suscite, on encourage, au minimum on tolère,  des mises en scène de l'Information en contradiction frontale avec la stricte rigueur qui doit rester de mise dans notre profession.

 A Trouville, ce jeudi 5 janvier 2012, une équipe travaillant pour "Complément d'enquête" un magazine de France 2, a mis en scène, sous forme de "reconstitution", un moment  d' un braquage contre le casino de Trouville l'été dernier et, ce, en face du dit casino.

L'équipe était composée d'un journaliste rédacteur (CDI), d'une journaliste reporter  d'images (pigiste) et d'un jeune preneur du son.

Deux personnes trouvant  leurs comportements plus que suspects, un révolver faisait partie de l'action, ont appelé la police qui a arrêté manu militari les acteurs de ce mauvais mélodrame.

Il est heureux que les choses, sur le terrain, n'aient pas été plus graves.

Il n'en demeure pas moins qu'une plainte a été déposée et que le procureur de Lisieux a été saisi du dossier.

"On ne se balade pas avec une arme à la main, qui, même factice et à 40  euros, peut être prise pour une vraie", a-t-il déclaré à l'AFP, au sujet de  cette reconstitution qui se voulait très réaliste.

Même si l'équipe a présenté ses excuses au couple choqué, il n'en demeure pas moins que ce type de comportement est inadmissible et risque de jeter l'opprobre sur toute une rédaction.

Une commission de discipline,  va être réunie pour déterminer les responsabilités de chacun, hiérarchie comprise.

Cet épisode lamentable doit servir à mettre en garde notre profession  contre toute tentative de  "flirter" avec les principes déontologiques.

Paris, ce 8 janvier 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans Libertés
commenter cet article

commentaires