Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 12:19
 

Le 11 janvier 2010

 

Protection des sources
des journalistes :

la loi scandaleusement bafouée !

 

 

Dans le cadre de l'affaire Treiber, deux journalistes viennent d'être, poursuivis et  harcelés par des fonctionnaires du ministère de l'intérieur.

Stéphane Munka, et Christophe Gautier ont été questionnés pendant de longues heures ce jeudi 7 janvier (7 heures pour l'un et plus de 8 heures pour l'autre) par des agents de la BRNF ( brigade de recherche des fugitifs).

 

Perquisition en règle au domicile de Stéphane Munka avec fouille de ses papiers et de son ordinateur.

Aucune raison ne leur a été donnée et aucune incrimination ne leur a été signifiée. Ils ne savent toujours pas ce qu'on leur reproche vraiment.

 

Mais, au cours de ces deux interrogatoires, les confrères ont découvert qu'ils étaient suivis, pistés et écoutés depuis des semaines.

L'un comme l'autre fait état de véritables pressions psychologiques et d'intimidations exercées sur eux pendant tout le temps qu'ils ont passé dans les locaux du ministère de l'intérieur à Nanterre.

Tous deux ont mal vécu également un véritable viol de leur vie privée ainsi que celle de leur famille.

 

Selon eux, le but des enquêteurs était de savoir comment les textes et les photos de Jean-Pierre Treiber avaient pu être obtenues et publiées.

Les fonctionnaires voulaient également qu'ils "balancent" leurs confrères.

 

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), premier syndicat de la profession est scandalisé.

 

A peine trois semaines après l'adoption de la loi portant protection des sources des journalistes par le parlement, certains qui devraient être les premiers à observer les textes légaux continuent à procéder comme avant !

Pourtant cette loi réclamée par la profession depuis des années a pour principe de base que "Le secret des sources des journalistes est protégé dans l'exercice de leur mission d'information du public".

 

Qui a donné des ordres pour contraindre deux journalistes à "donner" leurs confrères et leurs sources ?

 

Le Syndicat National des Journalistes est, bien entendu aux côtés des deux journalistes dans toutes les démarches et actions qu'ils entreprendront.

 

Le Syndicat National des Journalistes demande un rendez-vous au ministre de l'intérieur Brice Hortefeux pour lui demander de explications.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans Protection des sources
commenter cet article

commentaires