Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 06:20

photo manif Paris

Entre 200 et 400 personnes se sont retrouvées hier après-midi à l'appel du SNJ et de la Filpac devant le ministère du Travail où une délégation de représentants nationaux et des différents titres de GHM a été reçue par Bruno Dupuis, conseiller de Xavier Bertrand. Vincent Peyrègne, conseiller de Frédéric Mitterrand était également présent. Il a redit le soutien du ministre qui avait rencontré une délégation du SNJ dimanche soir.
Il s'agissait "d'une première réunion", a souligné le conseiller du ministre qui semble vouloir ramener les représentants de GHM et Rossel, mais aussi du SPQR, autour de la table.
De notre côté nous avons réclamé des négociations transparentes, avec toutes les parties du dossier et la non-liquidation de Paris Normandie.  "Nous ne pouvons arrêter une procédure collective", a répondu Bruno Dupuis. "Mais plusieurs sorties sont possibles", évoquant une prolongation de la période d'observation mais aussi des dispositifs pour "conforter une offre de reprise et trouver les solutions les plus favorables à l'emploi".
Nous avons insisté à nouveau sur un modèle initié par Philippe Hersant : faire fi de la négociation et aller directement régler le dossier au tribunal de commerce. Modèle qui pourrait se reproduire à l'envi demain dans la presse.

Les conseillers ont bien capté le message et la détermination du SNJ et de la Filpac à obtenir enfin un dialogue social digne de ce nom. Dialogue qui, pour le moment, est resté un dialogue de sourd face à l'actionnaire principal de GHM. Depuis la Suisse, Philippe Hersant aurait-il coupé toute liaison avec la France ? La manière dont il traite les salariés de France mais aussi des territoires d'Outre-Mer laisse en tout cas le penser.

Plusieurs arrêts de travail devraient fortement perturber la parution d'un certain nombre de titres de GHM mais aussi plus globalement de la PQR. Le SNJ réaffirme sa solidarité avec ces initiatives.
Il lance lui aussi une mobilisation forte en région mais aussi dans la presse nationale pour le 11 avril, jour où le tribunal de commerce du Havre se prononcera sur l'avenir de la presse normande. Un signal fort doit être envoyé ce jour-là pour marteler ce message : "La presse est un espace essentiel du débat démocratique ; la survie de nos emplois, c'est la survie de cet espace".

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans syndicalisme
commenter cet article

commentaires