Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:19
Drôle de situation à la SNPEI. Au terme de deux négociations sur les salaires, la direction faisait des propositions de revalorisation et d'extension des tickets restaurants mais refusait d'accorder des augmentations générales au motif que seule la branche devait le faire. Rien n'interdit à une entreprise d'être mieux disante que la branche, surtout si celle-ci se délite et s'avère inéfficace dans cette négociation-là. Le tout, évidemment, à l'aune d'une situation économique extrêmement contrainte. Par contre la direction annonçait des revalorisations individuelles de bas salaires parmi les journalistes ainsi que dans le collège employé. C'est sans état d'âme que le SNJ (ainsi que la CGC) a signé. Mais le syndicat majoritaire n'a pas donné sa caution à ce document, estimant sans doute que sa principale revendication – l'augmentation collective des salaires – n'a pas été satisfaire. Dont acte. Mais le cocasse, dans cette affaire, c'est que c'est la signature des deux syndicats catégoriels (ouh, le vilain mot) qui va permettre à tous les salariés, quel que soit leur collège, d'obtenir le bénéfice de ces tickets revalorisés et surtout étendus aux CDD (qui sont pour certains des quasi permanents, aux rotatives notamment). En clair, si les journalistes et les cadres n'avaient pas signé, les ouvriers en CDD n'auraient pas eu de chèque-déjeuner. Allez, encore un effort et le SNJ va devenir intercatégoriel, quitte à rallier le panache de Sud-Solidaires (dont il est membre fondateur).

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans Salaires
commenter cet article

commentaires