Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 14:48

Ahurissante séquence imposée par la direction de la SNPEI. Dans la nuit du 1er au 2 avril, au motif que les syndicats SNJ et SILPAC-CGT avaient inséré dans le déroulé de toutes les éditions un communiqué syndical de quatre pages pour donner à nos lecteurs des informations sur la situation difficile que traversent nos titres, la direction a choisi de bloquer la distribution de tous les journaux de la SNPEI. Seuls quelques lecteurs ont été servis dans l'Eure.

C'est sans doute une première mondiale : il n'y avait aucun gréviste, les journaux ont été tirés normalement, mais le patron a préféré supprimer l'information plutôt que de la distribuer. Belle leçon de journalisme, belle leçon de démocratie, et superbe mépris pour nos lecteurs et annonceurs (ceux que la direction ne cesse d'évoquer quand des actions mènent à une non parution, fût-elle partielle).

Le communiqué, qui s'inscrivait dans les actions des « Lundis de Paris-Normandie », n'avait pourtant rien d'un brûlot, surtout aux yeux des 112 salariés qui – selon le PSE – devraient bientôt recevoir des lettres de licenciement. Il s'agissait d'expliquer comment Philippe Hersant s'était désengagé de notre avenir, de souligner que les salariés avaient voté à une large majorité la défiance à l'encontre de la rédaction en chef et de la direction, d'adresser un message aux patrons de presse et de rappeller les actions et les soutiens que la SNPEI a reçu. Il s'agissait aussi de démontrer comment les contours de la future entreprise allaient dégrader la pertinence des titres et étaient un gage d'appauvrissement futur. Pour nos lecteurs, ces informations étaient quand même un minimum.

Le communiqué avait été inséré à la place des pages télé et remplaçait dans une seule édition une page rédactionelle. Responsables, les syndicats SNJ et SILPAC-CGT avaient très minutieusement choisi cet emplacement pour éviter le plus possible un impact sur les annonces décès (qui n'étaient pas touchées), le rédactionnel et la publicité (seules celles insérées dans la page télé auraient été impactées).

Mais la direction a fait son choix, dégradant encore davantage la situation de la trésorerie de l'entreprise, rapprochant finalement la SNPEI de l'objectif poursuivi par GHM : la liquidation. Alors qu'on ne vienne surtout pas demain faire le procès des syndicats, dire qu'ils seraient ne fût-ce que très partiellement responsables des suites qui s'annoncent devant le tribunal de commerce : par son choix de ne pas diffuser les titres, la direction a montré clairement où elle voulait aboutir. Demain, tous à Torcy pour montrer à Groupe Hersant Media de quel bois les Normands se chauffent. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans syndicalisme
commenter cet article

commentaires