Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 12:23

logo actualisé

Trente milliards d’euros d’exonérations de cotisations sociales pour les employeurs, sans aucune contrepartie, est-ce responsable ? Financer ce manque à gagner en économisant 50 milliards d’euros sur les dépenses publiques en l’espace de trois ans, au risque de remettre en cause totalement le modèle social français, est-ce bien raisonnable ? Ce cadeau aux patrons, de la part du Président de la République et de son gouvernement, dits « de gauche », ne contraint aucunement les entreprises à s’engager sur le terrain de l’emploi. L’appellation « Pacte de responsabilité » est donc une antiphrase, une formule de communicant.

Comme d’autres secteurs, l’information est aujourd’hui frappée par une grave récession, structurelle autant que conjoncturelle, qui se traduit par une cascade de « plans sociaux », et des suppressions de postes par dizaines de milliers. Force est de constater, et le SNJ le déplore régulièrement, que les exonérations de charges accordées sans contrepartie aux chefs d’entreprise n’ont permis ces dernières années ni une anticipation de la crise, ni les investissements qui auraient pu permettre de la surmonter sans casse sociale. Les milliards d’euros d’aides publiques, engloutis, n’auront servi ni l’emploi, ni la pérennité des entreprises.

Ainsi, plus que jamais, le Syndicat national des journalistes (SNJ), première organisation de la profession, milite pour que l’attribution des aides à la presse soit désormais assujettie à un réel souci de préservation des emplois et de maintien de la diversité des titres ; qu’elle prenne en compte les conditions de travail des salariés, qu’elle soit conditionnée à un engagement loyal des employeurs et de leurs organisations au sein des structures paritaires de la profession. Se battre pour préserver le pluralisme et améliorer la qualité de l’information et son éthique, c’est renforcer la compétitivité du secteur, c’est ça, un vrai « Pacte de responsabilité » !

Membre fondateur de l’Union syndicale Solidaires, le SNJ appelle tous les journalistes à se mobiliser et à participer à la grève et aux manifestations du 18 mars, dans le cadre de l’appel interprofessionnel lancé à l’initiative de Solidaires, de FO, de la CGT et de la FSU.

Paris,

dimanche 16 mars 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNIC - dans syndicalisme
commenter cet article

commentaires