Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • Le blog de Le SNJ de la SNIC
  • : Syndicat national des journalistes à Paris Normandie, Havre-Libre, Havre-Presse et progrès de Fécamp
  • Contact

Qui sommes-nous ?

Les élus du syndicat national des journalistes de la  Société normande d'information et de communication (ex-Société normande de presse, d'édition et d'impression ou SNPEI)  vous proposent ce blog. Essentiellement à destination des salariés de Paris-Normandie, du Havre-Libre, du Havre-Presse, de Liberté-Dimanche (et de ses avatars) et du Progrès de Fécamp, ce blog a pour ambition de vous apporter les informations syndicales de l'entreprise, à l'exclusion des résultats économiques pour des raisons de confidentialité.
Le directeur de publication de ce blog est : Benoît Marin-Curtoud (snj_snic@yahoo.fr et b.marincurtoud@presse-normande.com). Les commentaires postés sur ce blog seront, le cas échéant, modérés, le SNJ se devant de respecter les lois sur la presse, sur la diffamation, sur la propriété intellectuelle.

Recherche

Rejoignez-nous

Face aux difficultés -qu'elles soient économiques ou déontologiques - qui rendent l'exercice du métier de journaliste de plus en plus difficile, face à la crise économique tout court, les élus de la SNIC vous proposent ce blog. Un outil pour vous permettre de réagir, d'exprimer vos attentes.
N'hésitez plus, syndiquez-vous !

 

Archives

rubon0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 15:45

 

 

rubon0

Les « partenaires sociaux » (le patronat et les cinq confédérations) ont été invités par le Président Sarkozy et le gouvernement à un « sommet » qualifié par eux de « social ».

    

 

En réalité, cette rencontre n’avait rien d’un sommet, puisque, comme lors des précédentes, il n’est pas prévu que l’avis des organisations syndicales de salariés soit pris en compte par le gouvernement. Elle n’a rien non plus de social, puisque c’est bien d’austérité et de mesures antisociales contre les salariés dont il sera question.

     Au premier chef, sera évoqué le projet de TVA sociale, ce nouvel impôt qui pèsera bien lourdement sur les plus modestes revenus et sera indolore pour les plus riches. Il s’agit par-là de remplacer, tout ou partie, des cotisations patronales sur les salaires par une augmentation de la TVA, ce qui va renforcer les injustices et faire payer davantage les ménages et moins les entreprises.

     Les journalistes ne seront pas épargnés par cette mesure. Si elle était prise rapidement, ce serait dans un contexte de quasi-blocage des salaires depuis quatre ans dans toutes les négociations de branche des journalistes. 

    Un contexte de large progression de la précarité de notre profession. Selon les derniers chiffres de la commission de la carte, en 2011, 61,2% des nouvelles cartes attribuées l’ont été à des journalistes rémunérés à la pige (moins de 50% en 2010, malgré, déjà une progression de 10 points par rapport à 2009). Autant dire que près de 6 journalistes sur 10 entrant aujourd’hui dans la profession ont un statut précaire et, dans la majorité des cas, une rémunération à l’avenant. Depuis 2011 également, le nombre total des journalistes encartés rémunérés à la pige a franchi le seuil historique des 20% de l’ensemble de la profession (20,65%). Si l’on y ajoute les CDD, c’est  près d’un journaliste sur quatre qui vit une situation de précarité avec des rémunérations plus que modestes. Sans compter que pas moins de sept grilles salariales de branche des journalistes commencent au niveau du SMIC.

     Ainsi, ce sont les plus modestes d’entre nous, toujours plus nombreux, qui vont supporter le plus lourdement une nouvelle baisse de leur pouvoir d’achat.

 

     Face à cette injustice sociale programmée, le SNJ incite ses adhérents et tous les journalistes à se joindre aux initiatives unitaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SNJ de la SNPEI - dans syndicalisme
commenter cet article

commentaires